Notre savoir-faire

Le travail de la vigne

Tout au long de l’année, les vignerons travaillent les vignes selon les critères du cahier des charges dans lequel ils ont choisi de s’engager : taille en Guyot, attache, épamprage, ébourgeonnage, effeuillage… Les étapes s’enchainent pour dompter ce Tannat si vigoureux, mais qui gagne à subir une légère contrainte hydrique
pour mieux nourrir ses baies. D’ailleurs, l’enherbement maîtrisé des rangs de vignes participe à l’équilibre entre végétation et fruit. Les vendanges en vert, pratiquées
sous le soleil de juillet, sont indispensables pour diminuer le nombre de grappes par pied et ne laisser que des raisins de qualité. Les temps d’observation et les
contrôles de maturité effectués fréquemment à l’approche des vendanges permettent de déterminer la date de récolte optimale de chaque cépage de ce vignoble.

En août, chaque parcelle est classée en fonction du résultat constaté par une commission d’experts et représente 50% de la note finale. L’autre moitié est déterminée
selon une évaluation objective de la qualité du raisin à la vendange. Le vigneron est donc évalué de façon équilibrée à la fois pour son travail et pour la qualité de
son raisin. Cette rémunération à la qualité varie du simple au double pour mettre en place une véritable culture de l’effort, imposée par des cépages exubérants 
et exigeants en main d’œuvre lors des nombreux travaux en vert (épamprages, ébourgeonnages, relevages, vendanges en vert … ).

Vinification de nos Madiran


Nos différents cépages sont récoltés à pleine maturité phénolique puis vinifiés séparément. Une macération préfermentaire favorise la diffusion des arômes et de la couleur. En cours de fermentation des remontages légers assurent l’extraction, les températures maîtrisées nous permettent d’obtenir une diffusion des arômes et des tanins les plus qualitatifs, la macération des Tannat n’excède pas 25 jours.

Après écoulage, les vins de presse sont écartés, puis démarre la fermentation malolactique qui s’opère naturellement participant ainsi à l’équilibre et la rondeur de ces vins. Les vins sont ensuite assemblés par nos œnologues, puis entonné en barriques de chêne français renouvelées par tiers durant 11 à 14 mois. Une chauffe légère des barriques nous permet d’adoucir la puissance naturelle du tannât sans le dénaturer pour aboutir à des vins marqués par la fraîcheur avec une belle puissance et complexité.

Vinification de nos Pacherenc


Lors de la vendange, les raisins sont déposés dans des cagettes dont les fonds sont perforés de façon à ne porter en cave que des grappes entières à la qualité préservée. Après égrappage, une macération pelliculaire est pratiquée sur les cépages Gros Manseng et Petit Manseng dans nos pressoirs pneumatiques afin de faciliter l’extraction des arômes.
Après pressurage, les jus sont débourbés à 10°C durant 24 heures. Les fins de fermentation sont maitrisées de façon à obtenir un équilibre de bouche de 12 à 13% vol. pour 65 à 75 g/l de sucres résiduels. Après soutirage, les vins sont élevés sur lies fines avec batonnage régulier durant 6 mois.

Fût de chêne français

ELEVAGE

Les vins de Crouseilles restent
en fût 12 mois en moyenne,
avec 40% de barriques neuves

Découvrir nos vins


Chateau de Crouseilles
Carte d'Or
Seigneurie de Crouseilles
Gamme Moussu

Nos vins

Pour visiter notre site

Vous devez être en âge de consommer de l'alcool selon la législation en vigueur dans votre pays de résidence.